LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

TOLERANCE RELIGIEUSE, LE SÉNÉGAL, UN PAYS MODÈLE


Rédigé le Jeudi 7 Juillet 2022 à 13:57 | Lu 87 commentaire(s)


Après des visites de courtoisie auprès des familles religieuses musulmanes de Tivaouane, Touba, Yoff, Médina Baye et Léona Niasséne, entre autres, le juge Mohamed Abdel Salam a été reçu hier, mercredi 06 juillet 2022, par Monseigneur Benjamin Ndiaye


TOLERANCE RELIGIEUSE, LE SÉNÉGAL, UN PAYS MODÈLE

Après des visites de courtoisie auprès des familles religieuses musulmanes du Sénégal, notamment de Tivaouane et Touba en passant par Yoff, Médina Baye et Léona Niasséne, entre autres, le juge Mohamed Abdel Salam a été reçu hier, mercredi 06 juillet 2022, par Monseigneur Benjamin Ndiaye, l’Archevêque de Dakar. A sa sortie d’audience, le Secrétaire général du Conseil Musulman des Sages, qui est en visite officielle au Sénégal depuis le vendredi 1er juillet et ce jusqu’à ce jeudi 07 juillet 2022, à l’invitation de Moustapha Niasse, Président de l’Assemblée nationale du Sénégal, a prêché pour une tolérance religieuse, citant l’exemple du Sénégal dont le «vivre-ensemble» mérite d’être copier dans d’autres pays.

Le juge Mohamed Abdel Salam, Secrétaire général du Conseil musulman des sages (Cms), membre du Centre Al-Azhar pour le dialogue interreligieux, est à Dakar depuis le 1er juillet 2022, pour une visite de quelques jours, accompagné par une très forte délégation. Hier, mercredi 6 juillet, il a rendu visite à l’Archevêque de Dakar.

Accompagné de son hôte, le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, il a prêché pour une tolérance religieuse citant le Sénégal comme un exemple d’un vivre ensemble qui mérite d’être copier dans d’autres pays. Sur ce, il a annoncé la mise en place de projets au Sénégal, pour la consolidation du dialogue inter-religieux dans d’autres pays afin de mieux faire face à l’extrémisme violent.

Pour le juge Mohamed Abdel Salam, la tolérance religieuse mérite d’être promue car, estime-t-il, «il n’y a pas de contrainte dans la religion». Et, «ceux qui prônent la pensée unique vont à l’encontre de la recommandation divine», avance-t-il.

Pour sa part, l’Archevêque de Dakar, Monseigneur Benjamin Ndiaye, a loué la visite du Secrétaire général du Conseil musulman des sages, en rappelant que l’humanité est d’une origine commune et il n’y a donc pas de place à la division. Dans ce sens, il s’est félicité du modèle sénégalais, en rappelant que le «vivre-ensemble est une tradition sénégalaise».

A signaler que lors de son séjour, Mohamed Abdel Salam a aussi rendu visite aux différentes confréries religieuses musulmanes. Le Conseil musulman des sages est une organisation internationale indépendante qui a pour vocation de promouvoir la paix au sein des communautés de différentes obédiences religieuses et les prémunir contre les fléaux de la division et des conflits.

A ce titre, il offre un cadre de dialogue et d’échanges en toute liberté et en toute indépendance entre des intellectuels universitaires, penseurs islamologues, dans le respect des diversités et du pluralisme, et de coexistence pacifique. Le Conseil musulman des sages est dirigé par le Grand Imam d'Al Ahzar Cheikh Ahmed Al Talbi.



ACTUALITÉS | Exclusivité | People | News | Revue de presse | SCIENCE - TECH | Musique | Contribution | Chronique | Emissions et entretiens | Avis-Communiqué-Publireportage | Zero Stress & Insolite | Religion | Coin des femmes | CUISINE | SERIE TV