LATERANGA.INFO
LATERANGA.INFO

Week-end des Lions : Le festival de Boulaye Dia, Habib Diallo récidive...


Rédigé le Lundi 26 Octobre 2020 à 08:50 | Lu 91 commentaire(s)



Week-end des Lions : Le festival de Boulaye Dia, Habib Diallo récidive...
Auteur d'un triplé, dimanche, Boulaye Dia a donné la victoire à Reims. Habib Diallo a aussi inscrit son deuxième but de la saison en autant de matches sous les couleurs de Strasbourg.

Après les prestations de Sadio Mané et d'Edouard Mendy, hier, le week-end des Lions se poursuivait ce dimanche après-midi avec plusieurs rencontres sur presque toute l'Europe. Mais, c'est en France que les choses ont plus bougé.


Huitième avant les matches du jour, le Montpellier HSC pouvait réaliser une bonne opération en cas de victoire face au Stade de Reims à la Mosson. Une équipe rémoise qui était toujours à la recherche de son premier succès. Mais sur leur pelouse, les Héraultais ont vécu un cauchemar, tout simplement. Suite à une faute dans la surface, Hilton voyait rapidement rouge (7e) et Boulaye Dia transformait le penalty pour l'ouverture du score (8e, 0-1). Un début de match compliqué pour l'équipe de Michel Der Zakarian qui encaissant un second but, encore du buteur rémois (13, 0-2).


Triplé de Boulaye Dia


Les Rémois étaient en folie et Mbuku marquait même le but du 3-0, refusé pour hors-jeu (22e). Mais cette décision ne faisait que retarder l'échéance car dix minutes plus tard, le joueur de 18 ans décochait un magnifique retourné pour marquer (32e, 0-3). Au fond du trou, les locaux perdaient même un autre joueur puisque Le Tallec, auteur d'un très mauvais geste, était aussi expulsé (42e). Et forcément, à neuf contre onze, les Montpelliérains subissaient. Proche du triplé en première période, Boulaye Dia enfonçait le clou au retour des vestiaires, encore sur penalty (56e, 0-4), pour son sixième but de la saison. Battu, le MHSC glissait à la 11e place. Le SDR restait 19e.


Habib Diallo enchaîne à Brest, Sabaly gagne


Le Stade Brestois 29 (13e) et le RC Strasbourg (18e) croisaient le fer au Stade Francis-Le Blé. Finalement, il n'y a pas eu de match. Habib Diallo (26e), Lala sur penalty (40e) et enfin Ajorque (68e) offraient en effet un large succès aux Alsaciens (3-0), qui enregistraient leur deuxième victoire de la saison mais restaient dix-huitièmes. Toutefois, l'attaquant sénégalais enchaîne avec un deuxième but en autant de matches avec Strasbourg son nouveau club. 


Au Matmut-Atlantique, Girondins (12es) et Nîmois (16es) se défiaient. En fin de match, Ben Arfa obtenait un penalty et Briand ouvrait le score (78e, 1-0), avant le but du break d'Oudin (82e, 2-0). Une victoire importante pour l'équipe de Sabaly titulaire sur le côté droit de la défense. 


Metz gagne sans Niane


Au Stade Saint-Symphorien, le FC Metz (14e) et l'AS Saint-Étienne (11e) s'affrontaient avec deux objectifs différents. Privés de leur meilleur buteur, Ibrahima Niane (blessé), les Grenats voulaient poursuivre leur série d'invincibilité (2 succès, 2 nuls) tandis que les Verts devaient sortir la tête de l'eau après trois défaites de suite. Rapidement, Boulaya débloquait la situation d'un joli coup-franc direct (5e, 1-0). Les hommes de Claude Puel cherchaient à revenir mais n'y arrivaient pas. Pire, le pauvre Sissoko marquait contre son camp (78e, 2-0). Les Messins grimpaient au 9e rang, tandis que les visiteurs, avec leur quatrième défaite de suite, se retrouvaient 13es.


Naples et Koulibay renversent Benevento


C'était la rencontre romantique de la 5e journée de Serie A, avec un duel de frères et un autre sur le banc opposant deux légendes du Milan : Filippo Inzaghi et Gennaro Gattuso. Il suffisait de voir l'émotion de Roberto Insigne au moment d'ouvrir la marque (1-0, 30e) pour comprendre. Des larmes de joie coulaient, pendant que le promu souffrait à domicile face au Naples de Lorenzo. Victor Osimhen marquait en position de hors-jeu (18e), avant que Fabián Ruiz s'offre une opportunité en or d'égaliser (39e) et que Konstantinos Manolas ne fracasse la barre juste avant la pause (44e).


Ce qui devait arriver arriva et Lorenzo Insigne, à force de tenter, remettait les siens à hauteur (1-1 60e). Complétement sous l'eau, Benevento craquait une deuxième fois sur une réalisation de l'entrant Andrea Petagna (2-1, 67e), à son tour servi par Matteo Politano. Une victoire acquise dans la douleur et les larmes qui offre à Naples une provisoire deuxième place. Dans l'autre match joué à 15 heures, le Spezia Calcio avait faire le break à la demi-heure de jeu par l'intermédiaire de Julian Chabot (1-0, 28e) et Kevin Agudelo (2-0, 31e), avant que Riccardo Gagliolo ne réduise l'écart (2-1, 34e) et que Juraj Kucka ne convertisse un penalty au bout du bout (2-2, 90e+3), synonyme de match nul.


Et de 2 pour Babacar Khouma, Papiss Cissé décisif


Du côté de la Turquie où on joue la 6e journée, Alanyaspor conforte sa position de leader avec cette victoire sur Karagümrük de Pape Alioune Ndiaye et d'Alassane Ndao. Un succès que le club turc doit au Sénégalais, Babacar Khouma auteur d'un des deux buts (2-0). C'est son 2e but de la saison.


Enfin, Fenerbahçe a réussi à battre Trabzonspor 3-1 lors de la 6e journée de la Super Lig avec une passe décisive et un but de Papiss Cissé.


Politique | Société | Economie | International | Sports | Santé